Maison verte et bleue Groen en blauw huis
Un lieu de découverte et de sensibilisation à l’alimentation durable au cœur de Neerpede
fr

Une grande mare naturelle...

Une grande mare a été installée au centre du terrain, dans une zone qui formait déjà précédemment une légère cuvette. La profondeur varie selon les endroits et atteint au maximum 1m en son centre, afin de préserver une zone refuge d’eau libre pour les animaux aquatiques en période de gel. Les berges sont aménagées en pente douce afin de permettre l’accès aux oiseaux et aux batraciens. Une grande bâche en caoutchouc a été placée afin d’assurer l’étanchéité, et a ensuite été recouverte de gravier.

Légende : A peine creusée, le sol argileux retenait déjà l’eau de pluie dans le fond de la mare
De nombreuses plantes sauvages s’y développent les pieds dans l’eau : des iris, les joncs, des massettes et les sagittaires. D’autres espèces fleurissent dans les zones de terre humide bordant les berges, comme la salicaire, la valériane et la consoude.
JPEGJPEGJPEG
Légende : Les plantes sauvages installées dans et autour de la mare : des nénuphars dans l’eau, la valériane et ses bouquets de fleurs blanches ainsi que la consoude et ses fleurs rosées.

De nombreux insectes aquatiques sont présents autour de la mare. Les libellules ont été les premières à venir virevolter tout autour : des bleues, des vertes mais aussi des rouges ! Leur cousine demoiselles, beaucoup plus fines, sont également présentes. Dans l’eau, on retrouve de nombreuses notonectes, insecte utilisant 2 de ses pattes comme deux rames et nageant à l’envers dans l’eau, le ventre vers le haut. A la
surface, les gerris glissent sur la surface de l’eau en utilisant 4 de leurs 6 pattes comme flotteur. Avec ses différentes prédateurs naturels, les larves de moustiques n’y feront pas long feu !

JPEGJPEG
Légende : Deux visiteuses régulières : à gauche, une libellule, aux grandes ailes déployées au repos, et à droite, sa cousine la demoiselle, au corps plus fin et aux ailes reposées le long du corps.
Aucun poisson n’a été introduit dans la mare afin de ne pas perturber l’équilibre écologique. La mare complète ainsi le maillage des nombreuses zones humides existantes à Neerpede. L’alimentation en eau est assurée uniquement par l’eau pluviale. Le niveau varie donc d’une saison à l’autre.